• Login
    Electricité Retour d'expérience Saison 3

    Retour d’expérience : Equinoxe d’été et le maximum de la production solaire possible

    La nouvelle saison démarre en musique, en feux de la Saint Jean et surtout avec l’équinoxe d’été !

    Et oui, le 21 juin, c’est le top départ de l’été 🌞
    Ce jour là est le plus long de l’année, celui qui à le plus de temps d’ensoleillement, mais aussi celui pendant lequel le soleil ce trouve le plus haut dans le ciel ☀️ !

    Alors, en théorie, c’est pendant cette période, que l’on peut espérer avoir la plus grande puissance et production solaire possible ⚡😃

    Pour l’occasion, je vous fait un petit retour d’expérience me concernant et je vais vous parler de la production d’énergie photovoltaïque dans mon fourgon.

     

    Avant toute chose, il convient de rappeler que dans mon cas, je vie à l’année dans mon fourgon, et que mon seul mode d’électricité est basé sur de la recharge solaire.
    Je suis donc tout à “l’électricité verte”, et surtout en autonomie complète d’un point de vue électrique.
    Petit rappel de ma configuration matérielle et de ma situation plus en détail.

    Mon installation, et les conditions d’ensoleillement :

    Afin de vous donner un ordre d’idée et de comprendre, ou éventuellement comparer à votre situation voici les points essentiels me concernant  :

    🔹Ma localisation géographique = Je vie dans le sud de la France entre l’Aude (11) et les Pyrénées orientales (66) donc parmi les meilleurs départements possible pour la production solaire.

    🔹Mes panneaux solaire = J’ai 700w crête de production solaire, grâce à 2 panneaux photovoltaïque, branchés en parallèle, des Qcells Duo G8, posés à plat sur le toit du fourgon.

    🔹Mon transformateur d’énergie solaire = La transformation d’énergie est gérée par mon régulateur solaire “premium”, un MPPT Victron Smart Solar 100 | 50, qui est parmi les meilleurs existant sur le marché en termes de rendement.

    🔹Mon stockage d’énergie = Il ce fait dans une batterie lithium (DIY) de 163ah de capacité, équivalente à une 320 ah version “acide” (gel / agm ou autre).

    Voilà pour l’inventaire de mon installation et mes conditions, et comme vous pouvez le comprendre, je suis assez bien lotis, mais il y à quelques points essentiels qu’il convient de comprendre avant de passer aux chiffres de ma production solaire.

    La production solaire est limitée par la “taille de la batterie” :
    La batterie n’est pas un élément “direct” de la production solaire, mais reste un élément important pour déterminer la quantité d’énergie que l’on produit. En effet, c’est elle qui détermine la quantité d’énergie maximale que l’on peut “obtenir” et stocker. Car une fois la batterie pleine, qu’il fasse grand soleil ou pas, on ne récupère plus d’énergie car on ne peux plus la stocker, c’est logique et c’est valable pour toutes les installations, aussi bien en véhicule aménagé, que en habitat autonome ou autre.

    La condition géographique peut faire doubler la production solaire :
    L’endroit où l’on vit détermine clairement l’ensoleillement et donc la quantité d’énergie solaire que l’on pourrait produire. Généralement plus on va au sud, mieux c’est, mais certaines régions de France ne sont pas mauvaise sans être dans le Sud pour autant, tel que la Bretagne.
    Je vous remet une petite image de production solaire situant grosso modo les régions et leur production possible / théorique :

    Puissance des panneaux solaire et technologie :
    C’est normal, et bien entendu que plus on à de panneaux solaire, plus on à de production solaire. Pour autant ça varie selon la technologie (polycristallin, ou monocristallin, mais aussi les améliorations) et l’ancienneté du panneau. Malgré tout, à moins d’avoir un panneau solaire très vieux ou en parti HS, les différences entre les panneaux solaire du marché actuel sont minime. D’autant plus pour l’application sur un véhicule aménagé, et donc avec une petite quantité de panneaux solaire, on voit peu de véhicule avec plus de 3 panneaux solaire, et la grande majorité n’en ont qu’un seul.
    Disons que dans tous les cas l’important est d’avoir le plus de “capacité crête”, et la moyenne des panneaux solaire vendu actuellement (2022) ce trouve autour des 350 watts crête.

    Orientation des panneaux solaire :
    L’orientation des panneaux solaire influe aussi sur l’énergie produite, j’ai lu par ci, par là, que ça pouvait augmenter de 10 à 20% la production.
    C’est intéressant, mais une chose difficile à mettre en place sur un véhicule aménagé, pour cela la majorité ont simplement des panneaux posés à plat, comme moi.

    L’importance du régulateur solaire :
    Enfin l’importance du régulateur solaire, car sa technologie et son efficacité sont très importante dans la production d’énergie. Entre un PWM et un MPPT, on peut facilement doubler la capacité de production, comme j’ai pu en faire l’expérience par moi même …

     

    Si vous souhaitez aller plus loin dans ces analyses, ou pour vous guider dans le choix d’un panneau solaire, n’hésitez pas à consulter l’article que j’avais publié à ce sujet lors de l’achat de mes panneaux :

    Le choix des panneaux solaires pour mon fourgon

     

    Le maximum de ma production solaire :

    Voyons voir maintenant ce que je peux obtenir au maximum avec mon installation solaire. Pour ça, et bien c’est la période parfaite, car on est proche du solstice d’été, le 21 juin, et donc à la fois le jour le plus long de l’année, mais aussi lorsque le soleil est au plus haut dans le ciel.
    Pour le coup, j’ai noté les informations de ma production, plus exactement au 23 juin, oui désolé j’ai zappé le 21 juin, mais ça ne devrait pas faire trop de différence ^^’
    Ce 23 juin était un jour ensoleillé même si parfois nuageux, et vers les 13h30, heure proche du zénith, j’obtiens au mieux autour des 40 ampères soit dans les 540 watts de puissance.

    Petit passage sur le toit pour nettoyer rapidement les panneaux solaires même si honnêtement ils ne paraissaient pas sale, à peine quelques poussières… puis revérification de la production solaire : on était alors à 45 ampères en crête soit autour des 612 watts de puissance 😃

    C’est top ! Et on frôle même la limite de production que permet mon régulateur Victron MPPT, à 50 ampères.

    Je ne pourrais pas affirmer que c’est le nettoyage qui à fait un boost de 5 ampères sur la production, mais je peux tout de même vous dire sans soucis, et en me basant aussi sur l’historique du régulateur Victron, que le maximum que j’ai réussi à produire en crête, depuis que je l’ai installé, ce trouve autour de ces 600 watts, pour, je le rappelle, un maximum de 700 watts en panneaux solaire 😃

    Ça représente donc un rendement effectif autour des 86% pour ces panneaux qui ont maintenant 2 ans d’ancienneté sur le toit du fourgon.

    Vous l’aurez compris, pour le coup je suis super content de mon installation solaire, même avec une pose à plat et sans le système que j’avais imaginé au départ pour jouer sur l’inclinaison des panneaux.

     

    Les détails importants pour augmenter la production solaire :

    Bon on va pas s’arrêter là, on va continuer la réflexion autour de la production photovoltaïque car c’est l’occasion de faire le point sur d’autres éléments.

    En effet j’ai encore quelques petits retour d’expérience à vous faire 😄

    L’importance du régulateur solaire par exemple…

    Par le passé, j’utilisais un régulateur solaire low cost, probablement un PWM, et depuis que je suis sur le régulateur premium MPPT, je produit entre 50 et 100% de plus d’énergie ⚡! Alors autant en été ce n’est pas très grave mais alors en hiver et en automne ça fait une sacrée différence.

    Concrètement avant je plafonné entre 20 et 25 ah grand maximum avec mon régulateur low cost PWM, et d’ailleurs, bien qu’il soit indiqué supportant 100a, il à rendu l’âme en surchauffant avec les beaux jours du printemps dès que j’atteignais les 20 à 25ah … trop de production solaire pour lui.

    Maintenant avec le régulateur MPPT Victron je suis donc au double de production sans soucis, dans les 30 à 40 ampères très régulièrement 👍

    L’importance des saisons

    Après, on est bien d’accord que fonction des saisons, ce n’est pas la même chose 😅
    Au plus fort de l’été, au solstice d’été, le 21 juin, on à dans les 16 heures de jours et donc d’ensoleillement, contre seulement 8 heures au solstice d’hiver le 21 décembre …

    Au printemps et en été, il est vrai qu’avec mon installation, 700w de panneaux solaire c’est plutôt conséquent, que ce soit avec le régulateur PWM ou MPPT, je recharge entièrement ma batterie de 163 ah 🔋 dans la journée. C’est juste 2x plus rapide avec le MPPT, et donc c’est limite si l’importance du régulateur ne ce fait pas trop ressentir sur ces deux saisons.

    Par contre en hiver, arrivé en fin de journée, vers les 18h lol 😅, ma batterie n’est pas forcément pleine 🪫avec le régulateur PWM … Pour autant, avec mon nouveau régulateur MPPT ça ne devrait pas être non plus le cas …
    Au top d’une journée d’hiver, vers les 12 à 14h, je peux espérer obtenir dans les 20ah grand maximum avec le MPPT, car j’obtenais difficilement 9ah avec le PWM, tel que je l’ai constaté sur mes relevés fait le 21 décembre dernier…

    Bref, vive le printemps et l’été pour avoir le plus de production d’énergie bien entendu.

    Un bon régulateur solaire, c’est un gros budget

    Pour le coup on est d’accord, il vaut mieux un bon régulateur solaire, c’est d’autant plus flagrant en automne et en hiver, mais tout est question de budget bien sûr …

    Mon premier régulateur solaire low cost chinois, le PWM, coûte autour des 10 / 20 euros sur Aliexpress et Amazon, alors qu’un régulateur premium tel que le Victron coûte dans les 300 à 350 euros au moins cher …

    On peut aussi ce tourner vers la marque ePever par exemple, qui reste un bon compris entre le lowcost et le premium de Victron, avec le modèle classique Tracer ou le plus récent Triron, trouvable autour des 200 / 250 euros. Je ne les ai pas testé par moi même, mais ce sont les modèles sur lesquels je lorgnais si je n’avais pas repris du Victron.

    Pour ma part je suis équipé, une nouvelle fois ^^’, d’un régulateur solaire Victron, un MPPT 100 / 50, et donc un produit qui ce trouve autour des 350€. Il est sur le haut des prix pratiqués en la matière, mais il en est de même pour sa production, et en particulier pour son rendement. Honnêtement, sans être “fan” de la marque à cause des soucis que j’ai eu avec celle ci, il faut bien avouer qu’ils sont au top coté rendement.

     

    Des petits outils pour vous aider à estimer votre production :

    Pour que ça vous parle un peu plus, voici l’occasion de faire une petite projection en ce basant sur mon expérience personnelle.

    Je vais tenter de vous proposer des estimations basées sur les chiffres que j’ai obtenus afin de vous aider à évaluer votre production solaire possible.
    Pour cela, je me base sur mes résultats de production, que je compare et applique aux résultats “théorique” que l’on à en simulation ville par ville (CF article sur le choix des panneaux solaire et simulateur Wattuneed)

    Je vous propose 2 petits “outils” pratique :

    1 – Le tableau de comparaison de production par ville

    Prenons deux bases de comparaison avec la mienne :

    Un panneau de 100 watts et un panneaux de 300 watts, comparé à mon parc de deux panneaux de 700 watts.

    Les résultats sont compilés sur un petit tableau montrant les différentes production solaire possible.

    En le consultant on peut y trouver la production maximale théorique, aux alentours du solstice d’été donc.

    Communes700w : Production maximale théorique100w : Production maximale théorique300w : Production maximale théorique
    Lille29 ah soit 394 watts4 ah soit 56 watts12,4 ah soit 169 watts
    Strasbourg32 ah soit 435 watts4,5 ah soit 62 watts13,7 ah soit 186 watts
    Paris32 ah soit 435 watts4,5 ah soit 62 watts13,7 ah soit 186 watts
    Brest33 ah soit 449 watts4,7 ah soit 64 watts14,1 ah soit 192 watts
    Lyon34 ah soit 462 watts4,8 ah soit 66 watts14,6 ah soit 198 watts
    Nantes35 ah soit 476 watts5 ah soit 68 watts15 ah soit 204 watts
    Bordeaux37 ah soit 503 watts5,3 ah soit 72 watts15,8 ah soit 216 watts
    Toulouse38 ah soit 516 watts5,4 ah soit 74 watts16,3 ah soit 221 watts
    Carcassonne39 ah soit 530 watts5,5 ah soit 76 watts16,7 ah soit 227 watts
    Bastia41 ah soit 557 watts5,8 ah soit 79 watts17,6 ah soit 239 watts
    Perpignan42 ah soit 571 watts6 ah soit 82 watts18 ah soit 245 watts
    Marseille45 ah soit 598 watts6,4 ah soit 85 watts19,3 ah soit 256 watts
    Cerdagne45 ah soit 612 watts6,5 ah soit 87 watts19,3 ah soit 262 watts
    Nice46 ah soit 625 watts6,6 ah soit 89 watts19,7 ah soit 268 watts

    2 – Le calculateur de production par ville

    Vous avez simplement à sélectionner la ville la plus proche de chez vous, et indiquer la puissance crête de vos panneaux solaire.
    Le calculateur va appliquer la formule mathématique de comparaison à mes chiffres, et vous indiquer la puissance estimée avec des panneaux à plat sur le toit de votre véhicule.

     

    Conclusion

    Ma petite expérience, bientôt 1 an de vie à temps plein dans le fourgon, me permet de tirer quelques conclusions, et en particulier concernant la production solaire et la consommation électrique.

    Je suis particulièrement content d’avoir pris et installés 2 panneaux solaire, et ainsi ne pas m’être limité à un seul comme dans la plus part des installations en véhicule aménagé, ça me permet de sécuriser mon électricité, en particulier en hiver et automne.

    Je me permet des petits luxes de consommation électrique, tel que l’usage d’une climatisation mobile, ou même le fait d’avoir un frigo 220v, mais aussi l’utilisation de mon PC portable et mon installation informatique, que j’aurais pu difficilement envisager avec moins de panneaux et de production solaire.

    Pour autant je suis un peu limité avec ma batterie, qui bien qu’étant en lithium et d’une capacité très correcte, ne me permet pas encore d’exploiter la pleine puissance de ma recharge solaire.
    Tout naturellement je compte augmenter cette capacité de batterie lithium dans les mois qui viennent, aussi bien pour pouvoir stocker plus d’énergie et avoir plus de marge, que pour pouvoir être plus longtemps en “libre consommation” électrique sans avoir à me soucier de ce que j’utilise.

    Au vue de mes conclusions, je ne peux donc que vous conseiller de bien réfléchir à la quantité de panneaux solaire à installer sur votre véhicule, et encore plus à l’importance du régulateur solaire mais aussi de la batterie, tout ca afin d’être bien plus “confortable” dans votre gestion de l’électricité à bord de votre véhicule.

    C’est simple, plus vous avez une bonne installation électrique, plus vous serez “confortable” dans votre vie de nomade 🙂

     

    Editions :
    30/07/2022 = Finalisation de l’article, correction du calculateur avec bonne formule pour calcul production hiver, et rajout d’images d’illustration.
    31/07/2022 = Corrections, et rajout d’information pour clarifier certains points technique.




    Ecrire un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.