• Login
    Chauffage Retour d'expériences Saison 3

    Froid et chauffage, retour d’expérience, en mode vanlife à temps plein

    Les premiers froids ❄️ sont bien présents, avec des températures proches du 0 le matin, ici en Cerdagne dans les Pyrénées, et ça commence à bien piquer au réveil 🥶

    En même temps, c’est normal, à 1100m d’altitude 🏔️, ce n’est pas pareil que lorsque j’étais dans la plaine, sur Carcassonne, avec des températures très rarement aussi faible 🌡️

    Bref, il fait froid, et l’utilisation du chauffage redevient quotidienne !

    Voici l’occasion de vous parler de mon installation de chauffage 🔥, et des coûts 💰 que ça représente pour la vie à bord d’un van à l’année.

    Sommaire :

     

    Mon van, situation et isolation

    Je vais commencer par un petit rappel de ma situation et diverses informations qui permettent de mieux comprendre dans quelles conditions je vis ma vanlife. Ça permet de replacer aussi bien les besoins, que les contraintes que j’ai, en matière de chauffage.

    Je vis à l’année dans mon fourgon aménagé, le Geekomobile depuis août 2021. En ce mois de novembre, je vais attaquer mon deuxième hiver à bord de ma maison roulante.

    Le geekomobile et moi
    Le geekomobile et moi pour son premier anniversaire

    Mes conditions de vie ont un peu évoluées ces derniers mois. Auparavant, je vivais et travaillais en plaine du côté de Carcassonne, dans le département de l’Aude (le 11). Tout récemment, j’ai déménagé et changé d’emploi, pour revenir dans ma vallée natale des Pyrénées, la Cerdagne.

    Je suis toujours en région Occitanie, mais maintenant à la frontière espagnole, côté Pyrénées-Orientales (66). Surtout, je suis dorénavant en montagne, à 1100m d’altitude, et ça change pas mal la donne concernant les températures 😅.

    En pleine montagne, la température peut facilement être plus fraîche de 10 degrés comparés à la plaine.

    Carte Cerdagne
    Carte de la Cerdagne (Française et Espagnole)

    Quant à mon nouveau boulot, le rythme n’est pas le même, mais ça reste un travail à temps plein. Comme précédemment, je m’absente tous les jours, pendant 7 à 8h, hors de mon fourgon laissé sans présence ou chauffage.

    Point important, je vis seul dans le Geekomobile, et sans animal de compagnie, ce qui apporte beaucoup d’amour, on est totalement d’accord, mais aussi de la chaleur non négligeable pour la vie en camtar.

    Pour mon van justement, il s’agit d’un beau bébé. Un Iveco Daily IV, de 2006, qui fait dans les 7m de long (4.6m de longueur utile), pour 3m de hauteur (1.9m intérieur sous plafond). Il s’agit d’un L4H2, qui représente dans les 8.74m² ou encore autour des 15m³, ce qui le classe dans la catégorie des grands fourgons en terme d’espace et donc de surface à chauffer.

    Le Geekomobile vue 3/4 Le Geekomobile vue coté

    Avant de le chauffer, il faut penser à bien isoler son véhicule, et concernant l’isolation de mon van, ce n’est pas parfait (poke à mon côté perfectionniste), mais ça reste très très correct. J’ai isolé l’ensemble de mon intérieur avec une première couche de liège projeté fait maison, puis j’ai ensuite mis une épaisseur, d’isolant, de 4 cm minimum sous forme de plaques de polyuréthane.

    Il reste quelques points “léger”, qui ne sont pas entièrement isolés. Ceux sont la capucine et la porte latérale. Tous deux n’ayant que la couche de liège projeté comme simple isolant.

    Liège projeté suite mur Préparation liège projeté Liège projeté début paroi

    Autre point pas au top, les fermetures, mes portes. Le fourgon ayant une vie un peu agitée avant que je ne l’adopte, les portes ont étés maltraités et, bien que j’ai fait de nombreuses réparations, il persiste des légers jours sur la double porte arrière et surtout sur la porte latérale.
    J’ai fait au mieux pour combler ces espaces dans lesquels les filets d’air se ressentaient au début, et finalement en remplaçant les joints à neuf, puis en rajoutant des joints de calfeutrage, ça va beaucoup mieux.

    ancien joint porte vue face Nouveau joint porte vue posé Nouveau joint porte vue coté

    Voilà, comme je disais, mon isolation est loin d’être parfaite, mais elle est plus que correcte, enfin, je le pense 😅

    En résumé, je suis dans le sud de la France, en pleine montagne, et je vis seul et à temps plein, dans un Iveco Daily L4H2. Je travaille à l’année, et m’absente quotidiennement de mon fourgon. Mon isolation est loin d’être parfaite, mais largement suffisante pour bien vivre à bord.

     

    Installation, chauffage et combustible

    Maintenant que j’ai placé le contexte, on peut rentrer dans les détails concernant le chauffage que j’ai choisi et son installation.

    Pour des raisons de coût et praticité, j’ai opté pour l’installation d’un chauffage à combustion.
    En effet, les chauffages électriques consomment beaucoup trop d’énergie, et les chauffages à gaz sont couteux sans être forcément super économique à l’usage.

    Le plus simple pour moi était donc l’installation d’un chauffage à “combustion”. Il s’agit d’un “moteur” qui brule un combustible pour générer de la chaleur, ensuite renvoyée pour chauffer l’habitacle.

    Dans la famille des chauffages à combustion, on retrouve des marques connues, telles que Webasto, Eberspacher ou encore Autoterm. Pour ma part, j’ai fait le choix à l’économie, en partant sur ce que l’ont appel un Chinasto, ou encore Webasto Chinois. Ce type de chauffage est beaucoup moins cher à l’achat, entre 100 et 200 euros, que les marques citées, plutôt dans les 600€ minimum, sans parler du coût d’installation, mais ils sont moins perfectionnés. Pour autant, il s’installe de la même manière, et fonctionne de la même façon, avec le même type de combustible, diesel, ou pétrole.

    Point important, les Chinasto ne sont pas valables pour une installation VASP, la faute au fait que le matériel ne soit pas testé et validé par les organismes Européen et Français. Les Webasto chinois n’ont donc pas les prérequis demandés pour une homologation VASP en France.

    Pour info, voici un lien vers le modèle que j’ai choisi, et que vous pouvez retrouver sur Amazon, lieu où je l’ai acheté, ou sur Aliexpress pour avoir un prix encore plus faible.

    Lien Amazon :
    https://amzn.to/33bmgllLien Aliexpress :
    https://s.click.aliexpress.com/e/_DdorP1N

    Le modèle que j’ai choisi est de taille “moyenne”, d’une puissance réelle autour des 5 kW, au vu de sa taille et sa consommation. Contrairement à son étiquette qui indique 2 kW. Un des inconvénients avec les produits “chinois”, il faut bien connaitre avant d’acheter au risque de facilement se tromper…

    Comparatif taille Chinasto (Les tailles peuvent varier, mais ça donne un ordre d’idée)

    Sa capacité, 5 kW, me semble parfaite pour un véhicule aussi grand que le mien. Un modèle 2 kW aurait été bien trop peu puissant, bien qu’il puisse suffire à des aménagements plus petits. Quant au modèle au-dessus, 8 kW, ça aurait été bien trop puissant. Avec mon 5 kW, en période douce, même en mettant le chauffage au plus faible, la température augmente progressivement et je me retrouve parfois à devoir ouvrir un lanterneau pour réguler. Mais lorsqu’il fait froid, il maintient facilement sa “régulation” avec une température constante. Le plus important étant que lorsqu’il fait plus froid, dans les 0 degrés extérieur, le chauffage ne force pas trop pour maintenir la température ambiante.

    Mon chauffage à combustion, mon Chinasto, est installé sous mon lit, dans la partie dite “garage” de mon fourgon, non loin de l’électricité qui l’alimente, et du réservoir qui contient le combustible. Il renvoie, sur une petite distance de 30 cm, l’air chaud généré dans la combustion, vers mon “salon”, mon espace de vie principal, au travers d’une petite bouche d’aération près du sol.

    Je pilote mon chauffage, soit par le panneau de contrôle, soit par la télécommande, tous deux fournis avec mon chauffage lors de l’achat.

    Concernant son installation, ça n’a pas été des plus simples, la faute à une documentation quasi inexistante. J’ai donc connu quelques déboires, il faut l’avouer, mais depuis que tout est en place, plus aucun soucis et maintenant plus de 1 an après son installation, avec plus de 705 heures d’utilisation, je peux vous confirmer que tout fonctionne parfaitement.

    Enfin, concernant le combustible, les chauffages à combustible préconisent l’usage de diesel. Du diesel routier, le même que vous utilisez dans le moteur de votre fourgon. C’est pour cette raison que certain installent un système de récupération du combustible pour le chauffage, puisant directement dans le réservoir du véhicule.

    Personnellement, je préfère avoir mon réservoir à l’extérieur, indépendant, et dédié à mon chauffage, pour éviter les mauvaises surprises et mieux gérer la consommation.

    Autre point particulier, on peut tout aussi bien utiliser d’autres combustibles, de la même famille que le diesel, tel que le pétrole de chauffage, aussi appelé PTX !

    Ce choix de combustible “alternatif”, permettait de faire de grosses économies. L’année dernière, un bidon de 20 litres de pétrole de chauffage coûtant autour des 25€, soit 1.25€ le litre, cependant, c’est beaucoup moins évident actuellement, avec un prix avoisinant plus de 35 € pour le même bidon de 20 litres, soit 1.75€ le litre…

    comparatif prix ptx
    Comparatif des prix PTX entre 2021 et 2022

    Dans tous les cas, ce genre de chauffage fonctionne aussi bien avec du diesel routier que du pétrole de chauffage, à vous de voir lequel est le plus rentable pour vous.Au moment de l’écriture de cet article, le litre de diesel étant en France autour des 1.75€ contre 1.61€ en PTX (bidon à 32.25€ chez Auchan).

    NB : Si vous vous orientez vers le PTX, aucun réglage n’est à faire sur votre chauffage à combustion. De même, il est inutile de prendre une version de pétrole “inodore” car les odeurs de combustions, présentent uniquement au démarrage et à l’arrêt, se font à l’extérieur du véhicule.

    Sur cette base, et pour vous donner une première “idée” de l’usage de ce type de chauffage, sachez qu’un 1 bidon de 20 litres de combustible me permet de me chauffer dans les 160 à 170 heures. Ce qui représente une consommation autour de 1 litre par jour, soit dans les 15 à 20 jours en période de froid, et plutôt dans les 30 à 40 jours quand la météo est légèrement plus douce. Ça dépend bien entendu de vos habitudes d’utilisation, et pour mieux situer, je vais vous décrire les miennes.

     

    Routines et habitudes de chauffage

    Parlons un peu de ma routine pour mieux comprendre mon usage et la consommation qui en découle.

    Je ne chauffe pas H24 mon domicile sur roue, à vrai dire, je suis assez économe et n’active le chauffage que lorsque je reste de manière prolongée dans le fourgon. Ça se résume à un usage le soir, essentiellement, au retour du boulot, ou parfois aussi le matin avant de partir travailler. Grosso modo, ça va représenter autour de 8 heures de chauffe maximum par jour.

    En weekend, ou en vacances, je peux passer plus de temps dans le van, et s’il fait froid, il m’arrive d’utiliser plus longtemps le chauffage, je peux alors dépasser facilement les 10 heures par jour.

    Je suis assez peu frileux, et n’hésites pas à mettre des couches de vêtement supplémentaire si j’ai un peu froid, mais il est vrai, que, lorsque je suis malade, ou pas en forme, j’allume plus facilement le chauffage.

    La nuit, je n’utilise pas de chauffage. Une fois dans les draps, bien installé sous les couvertures, on ne souffre pas trop de la chaleur fraîche extérieure au lit. Pour autant, il m’arrive de laisser le chauffage tourner des nuits entières, de temps à autre, mais ça reste rare, d’autant plus que ça représente rapidement un grand nombre d’heures d’utilisation.

    Graphique / analyse températures 7 jours Graphique / analyse températures 24 heures
    Graphique / analyse températures 7 jours et 24 heures

    Dans tous les cas, et tel que j’ai pu le constater sur mon relevé de chauffage et les statistiques générées, je suis sur une moyenne de 7 à 9 heures de chauffage maximum par jour.

    Il est aussi vrai, que l’hiver, ou lorsqu’il fait froid, on n’hésite pas à orienter le stationnement du van dans un emplacement ensoleillé, et ça aide pas mal à réchauffer l’intérieur, en plus de facilité la recharge électrique par les panneaux solaires ^^ Pour ça, je suis plutôt au bon endroit, dans une des régions les plus ensoleillés de France.

     

    Conclusion après 1 an d’utilisation

    Voilà maintenant 1 an que j’utilise ce type de chauffage, à combustion, et je vais attaquer un deuxième hiver dans le van, mais fort de ma précédente expérience, je peux en tirer quelques conclusions que je vous partage ici.

    Je surveille énormément la température à bord du Geekomobile, et j’ai installé divers capteurs ainsi qu’une domotique qui me permettent de faire un suivi assez précis. Oui, c’est mon côté geek qui m’envoie sur ce genre de délires ^^’ Mais, il est vrai que c’est bien pratique pour comprendre et expliquer la gestion de la température dans un van :p

    De ce que j’ai constaté, grâce à mes capteurs et la domotique, c’est que les températures fluctuent en fonction de l’ensoleillement extérieur bien sûr, et avec une moyenne autour des +5 degrés à celle extérieure.

    Graphiques températures Homeassistant

    En hiver, quand il fait 1 degré dehors, je tourne autour des 6 degrés à l’intérieur, et c’est aussi valable l’été, quand il fait 30 degrés dehors, j’ai autour des 35 degrés à l’intérieur.

    Fort de ce constat, il est vrai que tant qu’il ne fait pas moins de 15, voir 10 degrés à l’extérieur, je peux très bien me passer d’allumer mon chauffage.

    Au final, j’utilise le chauffage essentiellement en hiver, entre les mois de novembre et jusqu’en mars, voir avril, soit 5 à 6 mois dans l’année.

    Concernant les coûts, le chauffage à combustion en lui-même m’a couté dans les 170€, mais se trouve entre 120 et 150€ selon les vendeurs et site internet. Il ne nécessite pas vraiment d’entretien, si ce n’est un petit contrôle régulier, et au pire des cas, les pièces de rechange sont facilement trouvables pour des coups très peu élevés.

    Quant à ma consommation, de combustible, sur une année, elle s’est soldée par un total de 4 bidons de PTX, soit 80 litres, et dans les 10 litres de diesel. Pour me chauffer, j’ai consommé près de 90 litres de combustible pour un coût de 106€. Ça représente un coût de 9€ par mois, ce qui est vraiment très peu comparé au coût de l’électricité que j’utilisais auparavant dans mon logement pour me chauffer ^^’

     

    Page dédié et quelques outils basés sur mon expérience

    Pour terminer ce retour d’expérience, je vous propose de retrouver le dossier dédié aux informations autour du chauffage en mode vanlife, sur le lien suivant :

    Chauffage stationnaire à combustion

    Vous pouvez aussi retrouver individuellement les outils précédemment publiés et mis à jour :

    1. Une infographie pour visualiser facilement le coût de revient d’un chauffage à combustion.

      https://www.geek-vanlife.fr/fini-lhiver-le-bilan-sur-le-cout-de-mon-chauffage-chinasto/
    2. Une fichier tableur, excel, permettant de faire le suivi de sa consommation et générant des statistiques de coût et conso.

      https://www.geek-vanlife.fr/chinasto-fichier-xls-tableur-tableau-de-releves-et-calculs-automatique-de-consommation-chauffage-a-combustion/
    3. Un simulateur / calculateur qui permet de faire des projections et estimation de coût du chauffage et de quantité de combustible nécessaire.

      https://www.geek-vanlife.fr/simulateurs-chauffage-stationnaire-a-combustion-type-webasto/

     

    Nous voilà à la fin de cet article, ce retour d’expérience. J’espère qu’il vous sera utile et vous permettra de vous “projeter” ou vous aider à vous faire une idée, de comment vivre les périodes de froids dans votre véhicule aménagé.

    Bien entendu, si vous avez des questions, n’hésitez pas. Je me fais toujours un plaisir à y répondre, d’autant plus si ça permet d’enrichir le sujet 🙂




    2 commentaires sur ce post

    1. Hello et niveau conso électrique didit chauffage? Saurais tu estimer la conso en pic au démarrage et en ampères de batterie consommés par heure lorsque le chauffage est en route ?

      Merci beaucoup !

      1. Salut 🙂
        Tu es une compère Iveco si je ne me trompe pas ?
        Pour ce qui est de l’estimation de conso électrique du chauffage, bien sûr !
        Il faut compter une pointe au démarrage, car tous les éléments s’allument, pompe à carburant, et surtout bougie de préchauffage, qui se situe autour des 10ah puis ça redescend autour des 2ah en mode montée en température et un peu moins en régulation. Grosso modo mon modèle de chauffage consomme autour des 2 ampères par heure de fonctionnement.
        D’ailleurs voici une vidéo brève où j’en parle :
        https://www.youtube.com/watch?v=QXNy4u5__H0

    Ecrire un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.