• Login
    Geekomobile Guide / Tuto Véhicule

    #PRODUITVANLIFE – Rénovation des plastiques extérieur : Ma méthode petit miracle moins de 50 euros

    Dans le but de restaurer mon fourgon et son apparence extérieur j’ai chercher une solution pour mes plastiques sans avoir à les racheter.
    Au départ j’ai fait du nettoyage, bien sur, puis je suis tombé sur l’astuce du décapeur thermique. Solution low cost idéale dans l’immédiat.
    Mais après quelques temps, l’effet du décapeur thermique s’atténue, et bien que ça ne soit pas pire que sans, j’avais envie d’aller plus loin …
    C’est alors que un peu par hasard, je suis tombé sur autre solution, celle d’un rénovateur de plastique, le polytrol 🙂

    Alors je vais vous expliquer ici comment j’ai combiné ces deux techniques pour enfin arriver à un résultat plus que correct sans avoir changer un seul de mes parechocs 😀
    Une solution qui reste dans un budget très raisonnable, pour moins de 50 euros entre achat du pistolet thermique et produit.
    Bref, je vous raconte ça dans la suite de l’article 😉

    Cet article existe aussi bien en version écrite, qu’en version vidéo

     

    Etat des lieux

    Avant toute chose, il faut ce rappeler comment était mon petit Geekomobile quand je l’ai acheté ^^’
    Pas folichon, ce n’était clairement pas un véhicule très entretenu et il était un peu laissé à l’abandon coté esthétique et nettoyage.
    Je vous renvoi vers les premières jolies photos du fourgon, ainsi que cette vidéo de Van Tour de départ qui vous permet de mieux cerner le chantier :

    Comme vous avez pu le remarquer, la peinture aussi bien que les plastiques prennent mal avec les années et en particulier avec le soleil qui rend l’ensemble plus terne. Le noir des plastiques ce transforme en nuances de gris et la peinture jaunit …

    On à l’impression de pouvoir améliorer un peu le rendu en procédant à un bon nettoyage, les plastiques étant plus sombre sous l’effet de l’eau et de l’humidité, mais en réalité ce n’est que temporaire, et dès qu’ils sèchent le gris reprend sa place …

    Alors franchement, j’ai quand même pensé à la possibilité d’acheter des parechocs neuf, mais à coup de 200 euros, comme pour le parechoc avant par exemple, on est vite calmé ^^’

    Résultat, après quelques recherches et essais, je pense avoir, enfin, la bonne formule, en combinant l’utilisation du décapeur thermique, et du rénovateur de plastique Polytrol.

    Je vous explique comment j’ai procédé 🙂

     

    1ère étape : Un bon nettoyage à l’eau

    Avant toute chose, c’est sur qu’il vaut mieux faire un bon nettoyage à l’eau, surtout pour éviter d’incruster d’éventuelles saletés avec le décapage thermique.

    Rien de spéciale pour cette étape, perso j’ai pris un bon gros sceau d’eau chaude, dans laquelle je dilue un nettoyant, ça peut être un dégraissant, ou même nettoyant pour le sol ^^’
    J’imbibe à gogo mes plastiques, je frotte à l’éponge ou au chiffon, et je termine par un coup d’arrosoir avant de laisser sécher.

    Rien de spécial donc sur cette étape, mais disons que c’est un petit minimum pour partir au propre.

     

    2ème étape : Décapage thermique

    On passe à la première astuce, le décapage thermique, c’est à dire le fait de chauffer les plastiques à haute température afin qu’il reprenne une teinte sombre.
    De plus l’avantage c’est que en ce “recomposant” les plastiques vont effacer certaines rayures et petites griffes.

    Pour cette étape il faudra donc un décapeur thermique, outils que l’on trouve dans les magasins de bricolage ou sur internet.
    Ne vous embêté pas à prendre un modèle de dingue, les premiers prix feront largement l’affaire, et vous pouvez trouver votre bonheur vers 30 euros maximum.
    Avec un peu de chance, vous en trouverez même des moins cher, chez Lidl par exemple, comme le mien 🙂

     

    Exemple d’un produit largement suffisant =>
    Décapeur thermique amazon 30 euros

    Bien, maintenant que vous savez quel outils utilisés, parlons de méthode.

    Petit rappel utile, le décapeur thermique chauffe ! Il faut donc faire attention à ne pas toucher l’embout métallique, ou même le poser sur une surface inflammable après utilisation …
    De même, si on le touche c’est une méga brulure assurer avec la peau qui fondra instantanément ! Alors faite très attention svp
    Il faut donc procédé avec minutie et y aller tranquillement, en approchant le décapeur à quelques petits centimètres de la zone à traiter, vous allez voir rapidement le plastique s’assombrir.
    Ne rester alors pas trop longtemps sur la même zone, au risque de la faire fondre. Dès que la teinte est passée au sombre, déplacer le décapeur et continuer tranquillement.
    Attention aussi à ne pas toucher les plastiques avec l’embout du décapeur, car ce sera une trace assurée 😡

    Dans tous les cas, vous allez rapidement voir la progression, même si il faudra être patient pour faire l’ensemble des plastiques. Malgré tout vous pourrez vous y reprendre en plusieurs fois, il n’y à pas vraiment de soucis. Perso j’avais même fait une trace de test (visible sur le vantour de départ lol) que j’ai laissée seule pendant plusieurs semaines avant de finir le parechoc concerné ^^’

    Enfin voilà, rien de plus à savoir je dirais, et pour vous illustrer tout ça, vous pouvez jeter un oeil aux deux petits timelapses suivant qui vous montrent comment j’ai procédé, en vitesse accélérée 8x :

    Après cette étape, vous constaterez déjà une amélioration visuelle sur vos parechocs :D, et beaucoup s’arrêtent là, mais malheureusement avec le temps l’effet vas s’estomper petit à petit, pas au point de revenir aux gris d’origine mais malgré tout, les mois passant l’effet sera moins intéressant.

    Je vous recommande donc d’enchainer avec un autre outil, un rénovateur plastique type Polytrol.

     

    3ème étape : Rénovateur plastique Polytrol

    Une fois le plastique refroidit, vous pourrez passer à la dernière étape avec un produit que j’ai découvert un peu par hasard.
    Il s’agit donc du Polytrol de chez Owatrol.

    Polytrol
    15.50€ chez Norauto

    Je vous recommande de l’acheter chez Norauto, car c’est tout simplement là que je l’ai trouvé le moins cher 🙂

    Il s’agit d’une sorte de “liquide”, qui produit une petite odeur que je ne saurais décrire, et qui, au toucher à un effet gras et collant.
    Pas d’effet nocif, qui pourrait attaqué la peau, ou les bronches en inhalation, mais vous pouvez très bien vous protéger un minimum avec une paire de gants.

    Point intéressant, comme il est directement recommandé sur les indications du produit, si vous souhaitez savoir si votre plastique réagira bien au produit, il suffit de le mouiller !
    Si le plastique prend une teinte plus foncée, c’est que le produit pourra avoir un effet, dans le cas contraire … ça risque d’être un coup dans le vide.

    Pour son application, il suffit d’utiliser un pinceau, que vous pouvez prendre plus ou moins grand, en fonction de l’espace que vous souhaitez rapidement couvrir Pour ma part, un pinceau de taille moyenne à fait l’affaire.
    J’ai directement prélevé dans le pot, en y trempant l’embout du pinceau, mais vous pouvez vous réserver une partie à mettre dans un récipient afin de ne pas souiller le reste qui ne sera pas utilisé. Car en effet, bien que j’ai pris un pot de 500ml, je peux vous dire qu’il me restait pas loin de la moitié du contenant après avoir fait l’ensemble de mes parechocs et plastiques !
    C’est un produit hyper couvrant, et donc d’autant plus économique 😀

    Concernant l’application, il faut y aller tranquillement, sans trop noyer son pinceau, et bien répartir le liquide avec des vas et viens régulier. Eviter de laisser des surplus, qui pourrait créer des coulures et donc des traces pas très esthétique un peu comme avec une peinture. Au pire, il ne faudra pas laisser trainer le surplus trop longtemps et bien l’éponger avec un chiffon quand l’application sera terminée.

    En cas de dernier recours, si vous constatez des coulures involontaire, ou des débordements sur des zones de carrosserie, sachez que vous pouvez utiliser de l’acétone pour frotter les zones souillées, c’est ce que j’ai fait et qui semble suffisamment efficace 🙂

    Une nouvelle fois, pour illustrer cette étape, mais du coup aussi celle d’avant, voici une petite vidéo timelapse qui représente bien celles ci, accélérée en 4x :

     

    Résultat

    Voilà donc, j’ai fait le tour de mes explications pour rénover les plastiques extérieurs de votre petit véhicule aménagé chéri 🙂

    Pour voir l’effet, je vous montre le résultat sur mon petit Geekomobile, avec cette petite vidéo prise dans les 10 jours après rénovation :

    Ainsi que quelques photos prisent elles, xx semaines après (à venir) :

    Alors franchement, perso, je suis super satisfait du résultat, et je trouve que mon Geekomobile ne ressemble presque pas à la version que j’avais acheté au départ !

    Je trouve ce résultat tellement intéressant, que je me demande si je vais pas utiliser le rénovateur restant sur mes autres véhicules 😀

    J’espère que ça vous sera utile dans votre vie de nomade, et n’hésitez pas à commenter si vous avez des questions 😉




    Ecrire un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *